Pumpabike : voler à 30 km/h sur l’eau !?

Nouveau sport de glisse ou plutôt nouvelle machine pour voler sur l’eau. Le pumpabike ne fonctionne que sur l’impulsion corporelle, pas de moteur donc pas de bruit, donc bon pour tous 😉

Comment fonctionne le pumpabike ?

La vitesse horizontale générée lors du départ depuis un ponton ou une plage, permet grâce au profil du foil à l’arrière (que l’on peut comparer à une aile d’avion), de créer une force de portance, supportant le poids de l’utilisateur. De la même manière, le petit foil à l’avant permet au patin de ne pas s’enfoncer dans l’eau, de reprendre une petite partie du poids de l’utilisateur et d’amortir les mouvements.

Lorsque l’utilisateur pousse sur ses bras et fléchit les jambes, il modifie l’angle d’incidence et enfonce le foil arrière qui, par réaction, tend à remonter, générant un effort de portance et de propulsion. L’utilisateur entretient le mouvement, à la manière de la queue d’un dauphin. Lorsque la vitesse horizontale n’est plus assez grande ou que le mouvement est trop brusque, comme pour une aile d’avion, le foil décroche.

Maintenir un rythme régulier de flexion extension bras puis jambes est donc très important afin de perturber le moins possible l’écoulement autour du foil. Un rythme haché aura pour effet de créer des turbulences et de faire décrocher le foil plus rapidement. Le but est donc de trouver le bon rythme.

Pumpabike : voler à 30 km/h sur l’eau !?

Le pumpabike coute environ 550-600€

On a pas essayé mais ça parait plus fun que vraiment extrême !

3 Comments for “Pumpabike : voler à 30 km/h sur l’eau !?”

benben

says:

Pas tellement excessif comme prix au vue des sensations que celà doit procurer.