Quel sport pratiquer quand on a de l’arthrose ?

Lorsque l’on pratique un sport à haut niveau ou que l’on sollicite trop ses articulations, il y a plus de risques que l’on soit atteint d’arthrose à un moment dans sa vie. Néanmoins, avoir de l’arthrose ne signifie pas un arrêt total de toute activité sportive. On vous explique comment concilier sport et arthrose.

Comment l’arthrose apparaît-elle ?

Contrairement aux idées reçues, l’arthrose peut survenir avant 50 ans. C’est notamment le cas chez les grands sportifs, comme les footballeurs professionnels. Leurs articulations, surtout au niveau des genoux et des hanches, sont constamment sollicitées : c’est pour cette raison qu’après une dizaine d’années d’entrainement sportif intensif, l’arthrose peut apparaître.

Une articulation normale permet une bonne mobilité car le cartilage qui la protège est sans cesse renouvelé. Elle devient arthrosique dès lors que le cartilage se détruit plus vite qu’il ne se régénère. Peu à peu, l’hyper-sollicitation des articulations crée des lésions sur le cartilage qui ne permet alors plus aux mouvements articulaires d’être fluides.

Quels sports à bannir et à chérir ?

Loin d’empêcher la pratique d’une activité sportive régulière – au contraire –, l’arthrose en limite tout de même l’intensité et la durée. Si ces restrictions ne sont pas respectées, la pathologie peut s’aggraver jusqu’à devenir handicapante.

Eviter la pratique intensive des sports suivants :

  • Les sports de ballon
  • Le tennis
  • L’athlétisme
  • La danse
  • Le ski
  • L’haltérophilie
  • Les sports de combat (de contact)

Quelle que soit la forme d’arthrose dont on souffre, certains sports sont particulièrement recommandés pour atténuer la douleur :

  • La marche (plutôt sur terrain plat)
  • Le vélo
  • La natation
  • La voile
  • La plongée

Pour soulager l’arthrose cervicale en particulier, il est important d’adapter aussi sa façon de dormir (oreiller spécial) et d’adopter une bonne posture pour le travail sur écran.

Comment soulager la douleur ?

Après avoir diagnostiqué de l’arthrose chez un patient, le médecin prescrit un traitement qui varie en fonction de l’avancée de la pathologie, de la condition physique du patient (poids, activité sportive) et des radiographies.

Si le traitement le plus basique est médicamenteux, d’autres possibilités sont proposées aux patients qui ne tolèrent pas les antalgiques ou anti-inflammatoires, ou chez qui les médicaments sont inefficaces. Le médecin peut ainsi prescrire des infiltrations d’acide hyaluronique : l’acide hyaluronique est un composant du liquide synovial qui, en cas d’arthrose sévère, se raréfie. Ces injections permettent de redonner aux articulations une certaine mobilité.

Un médecin peut également prescrire la pose de prothèses qui est réservée aux plus de 60 ans et qui ne concerne que les cas extrêmes d’arthrose.

En parallèle d’un traitement prescrit par son médecin, il est possible de soulager ses douleurs grâce à quelques exercices.

Enfin, un régime est particulièrement conseillé aux personnes en surpoids ; l’excès de charge pèse sur les articulations et les détériore plus vite. La perte de poids permet donc d’atténuer la douleur et de ralentir la dégénérescence des articulations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *